La protonthérapie pour les tumeurs ORL

Sur cette page, vous trouverez des informations au sujet d’un éventuel traitement de votre tumeur ORL grâce à la protonthérapie pratiquée au WPE. Cette forme de radiothérapie très ciblée et donc douce nous permet de traiter un grand nombre de tumeurs ORL et/ou des voies aérodigestives supérieures bénignes et malignes. Actuellement, nos thérapies s’appliquent surtout à des tumeurs aérodigestives supérieures avancées telles que par ex. des carcinomes du nasopharynx (tumeurs dans la cavité nasale et buccale), des carcinomes des sinus paranasaux, des esthésioneuroblastomes, ainsi que des carcinomes des glandes salivaires. Les options de traitement et le déroulement de la thérapie dans notre centre reposent toujours sur les signes cliniques individuels de chaque patient.

Diagnostics pouvant être traités

  • Carcinome adénoïde kystique
  • Adénocarcinome
  • Esthésioneuroblastome
  • Carcinome à cellules acinseuses
  • Carcinome des sinus paranasaux
  • Tumeur craniofaciale
  • Tumeur épithéliale maligne
  • Carcinome myoépithéliale
  • Carcinome du nasopharynx
  • Neuroblastome olfactif
  • Carcinome épidermoïde
  • Mélanome des muqueuses
  • Carcinome des glandes salivaires

Possibilités de combinaisons avec d'autres thérapies

La mesure thérapeutique principale pour le traitement des tumeurs ORL sont la chirurgie, la radiothérapie et la chimiothérapie. Comme la radiothérapie à photons, la protonthérapie n’est pas utilisée de manière isolée, mais dans le cadre d’un plan thérapeutique interdisciplinaire. Ce plan est établi individuellement sous forme d’un « Tumorboard » par les représentants de toutes les disciplines pertinentes pour chaque patient et sa maladie.

Souvent, la radiothérapie à protons pour les tumeurs ORL est réalisée de manière complémentaire, c’est-à-dire suite à l’opération. Par exemple lorsque la totalité des tissus cancéreux n’a pas pu être retirée lors de l’intervention chirurgicale, que les marges de sécurité ont été très faibles ou que la tumeur a déjà atteint les glandes lymphatiques ou d’autres organes. Si la tumeur ne peut pas être opérée pour des raisons médicales ou autres, la radiothérapie alliée à une chimiothérapie peut être mise en place dans certains cas.

En fonction de votre contexte personne, la chimiothérapie correspondante peut être réalisée dans votre hôpital ou cabinet médical, mais aussi à la clinique universitaire d’Essen.

Le traitement est-il adapté à ma tumeur ORL?

Pour une tumeur ORL, le traitement par protonthérapie est généralement réalisable, dès lors que votre spécialiste traitant ou votre oncologue vous a établi une recommandation par une radiothérapie. Toutefois, comme votre tableau clinique est toujours décisif, nos radio-oncologues analysent votre cas personnel jusque dans les moindres détails médicaux.

Quels sont les documents nécessaires ?

Pour une première analyse personnalisée rapide pour déterminer, si la protonthérapie est adaptée à votre cas, nous avons besoin d’un rapport médical récapitulatif ou des rapports médicaux ou chirurgicaux en anglais ou en allemand, ainsi que des images de scanner ou IRM actuelles.

Pour la planification consécutive de votre thérapie, nous aurons besoin de documents complémentaires, que nous avons regroupés pour vous dans la présente liste. Notre service « Case Management » se fera un plaisir de répondre à vos questions complémentaires.

Contact

Chaque patient et chaque tumeur ORL sont différents. De ce fait, tous nos patients bénéficient d’un suivi personnalisé. Votre traitement chez nous passe toujours par notre service « Case Management ». Il constitue l’interface entre vous et notre équipe médicale et thérapeutique. Après la réception de la demande formulée par vous-même, vos proches ou votre médecin, un interlocuteur personnel de l’équipe du « Case Management » se tient à votre disposition jusqu’au début du traitement. Il vous assiste aussi lors de la constitution de votre dossier. Lorsque votre dossier est complet, il est étudié par un radio-oncologue.

European Cancer Centres zertifiziertes Kopf-Hals-Tumor Zentrum.